You are currently viewing L’île de Socotra

L’île de Socotra

Maktabah prime, votre agent dans la vente de huile de nigelle (voir plus), poursuit avec vous la découverte du territoire yéménite, mais cette fois-ci au-delà de sa frontière métropolitaine vers une île d’exception ; l’île de Socotra. Cette île surprend par sa splendeur, ses paysages particuliers, sa faune et sa flore avec ses espèces endémiques. Elle contient une biosphère classée en tant que réserve depuis 2003 par l’UNESCO. 

Une île du du bout du monde 

L’île de Socotra est une île de l’archipel de Socotra située géographiquement dans l’océan indien et dans la mer d’Arabie. Elle est une île d’origine continentale qui représente la plus grande de toutes les îles contenues dans l’archipel. Socotra est distancée de 350 kilomètres des côtes yéménites et est éloignée de seulement une centaine de kilomètres de la Somalie. Sa description consiste en un climat semi-désertique empreint de marécages et d’un certain nombre réduit de rivières. Elle possède des plateaux et des sommets dont les plus hauts sont les Monts Haghiers, élevés à une altitude de 1525 mètres. A sa surface vivent notamment des populations de serpents, de tortues et de lézards. Sa population humaine est quant à elle composée d’arabes et d’indiens mais aussi de personnes d’origine grecque, cela remontant à l’Antiquité, lorsque Alexandre le Grand décida d’y installer des ioniens suite à sa conquête de l’Egypte. Le paysage de cette île est composé par ailleurs de nombreuses cavernes karstiques. Lors de la mousson d’été qui se manifeste entre les mois de Mai et de Septembre, les rafales de vent soufflent alors violemment, atteignant une vitesse de 60km /h.

Un joyau de la biodiversité

Ce ne sont pas moins de 700 espèces endémiques (que l’on ne trouve nulle part ailleurs) qui sont représentées sur l’île de Socotra. Sa flore endémique unique est composée entre autres du Dragonnier de Socotra. Cet arbre qui ressemble aux pins parasols présents dans le sud de la France, possède une forme de parapluie et c’est pour cette raison qu’il est ainsi nommé aussi  »Arbre parapluie. » Sa sève de couleur rouge sang est appellée  »sang-dragon ». Elle est prisée pour la fabrication de colorants, de peinture et de vernis. Sa récolte n’ayant lieu qu’une seule fois par année, ce produit possède une certaine valeur auprès des fabricants et des consommateurs. Cette sève est dans un premier temps réduite sous la forme d’une poudre fine de couleur rouge. Puis, cette poudre rougeâtre est chauffée et elle se transforme alors en une pâte noiratre. Un autre arbre présent sur cette zone insulaire est l’aloès qui ne pousse qu’à Socotra. Les vertus de cet arbre sont utilisées en médecine traditionnelle et à notre époque dans le domaine des cosmétiques. L’île de Socotra possède encore six espèces d’oiseaux endémiques ainsi que des invertébrés,  »scinoques »,  »lézards sans jambes » et une espèce de caméléon. Cette île est, somme toute, un lieu admirable de beauté à visiter, avec son eau turquoise et ses falaises abruptes. Socotra donne l’impression d’être un lieu véritablement coupé du monde. Un périple à entreprendre pour des aventuriers que s’est fait un plaisir de partager avec vous votre fournisseur en huile de nigelle !

Laisser un commentaire